La capacité d’emprunt : définition, avantages, mode de calcul

L’obtention d’un prêt fait appel à la notion de la capacité d’emprunt définition. En effet, il est de coutume d’avoir des projets que nous n’avons pas les moyens de réaliser immédiatement. Dans une telle circonstance, le recours à un prêt à la banque devient l’option la plus plausible. Seulement, la banque ne peut consentir à un prêt qu’en tenant compte de votre capacité à emprunter. Dans cet article, découvrez ce que c’est, ses avantages et son mode de calcul.

C’est quoi la capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt définition est le montant total qu’une personne peut obtenir en prêt dans une banque. En d’autres termes, l’institution financière à laquelle vous avez fait recours prend en compte certains éléments avant d’octroyer le prêt. Mais, il est important de préciser qu’une telle capacité concerne particulièrement les emprunts immobiliers. C’est-à-dire que c’est quand vous souhaitez prêter de l’argent pour un achat immobilier que la capacité d’emprunt définition intervient. Mais pour déterminer cette forme du demandeur d’emprunt, la banque doit tenir compte de plusieurs éléments.

Quels sont les éléments composants la capacité d’emprunt définition ?

La banque prend en considération plusieurs éléments très importants avant de donner son consentement au prêt. Pour certaines personnes, la capacité d’emprunt varie en fonction de l’apport en garantie de l’emprunteur. Eh bien non. La capacité d’emprunt définition ne peut être influencée que par le taux de crédit immobilier.

Aussi, il est évident que la durée de l’emprunt et les intérêts à payer peuvent aussi impacter cette détermination. Mais généralement, deux éléments permettent à la banque de calculer la capacité d’emprunt du demandeur de prêt immobilier. Il s’agit d’une part de son taux d’endettement, et d’autre part du reste à vivre de son ménage. Mais quels sont les avantages d’un tel calcul ?

Les avantages de la capacité d’emprunt définition

La détermination de la capacité d’emprunt définition se trouve dans l’intérêt de l’emprunteur. Il n’est pas question de l’empêcher d’obtenir son prêt immobilier. Bien au contraire, s’agit de lui octroyer un montant en prenant en considération ses différentes charges. Il y a donc plusieurs avantages dans le recours à ce mode de calcul.

D’ans un premier temps, ce système de calcul permet à l’emprunteur d’éviter les risques de surendettement. C’est d’ailleurs l’avantage le plus important de la capacité d’emprunt définition. Il n’est pas rare de vouloir faire un prêt, malgré l’existence de plusieurs dettes à charge. Cela entraîne un grand riche de surendettement.

En second lieu, ce calcul a le mérite d’éviter le défaut de solvabilité. La banque ne peut vous octroyer un prêt que vous soyez en mesure de payer dans les délais. Alors, procéder à ce calcul permet d’éviter les retards de paiement et l’insolvabilité de l’emprunteur.

Enfin, la détermination de la capacité d’emprunt définition assure une sécurité aux ménages. Il ne servirait à rien d’obtenir un prêt qui empêcherait son ménage de subvenir aux besoins vitaux. Du coup, la protection de la famille est donc une préoccupation première des institutions bancaires.

Comment se fait le calcul de la capacité d’emprunt ?

De manière claire, il convient de rappeler que la détermination de ce taux dépend des ressources et charges du ménage. Plus précisément, il s’agira de confronter les charges aux revenus de la personne pour déterminer la capacité d’emprunt définition.

Pour faire ce calcul, il sera procédé à la somme des revenus du ménage. Il s’agit par exemple des salaires, des pensions, des revenus fonciers, des revenus de placements financiers réguliers. Tout élément susceptible d’accroître l’actif du ménage est pris en compte. D’un autre côté, la somme des éléments des passifs sera effectuée. Contrairement au premier cas, ce sont les charges du ménage qui sont regroupées. La détermination de la capacité d’emprunt définition se fera en faisant la différence entre le montant des deux groupes. Les banques sont réticentes à l’idée d’octroyer un prêt à une personne ayant 33% de taux d’endettement.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.